L'ostéopathie gériatrique

L'apport de l'ostéopathie est très intéressant à tout âge, même chez les personnes âgées. Il faut déjà savoir que l'ostéopathe possède un arsenal de techniques adaptées à tout âge et ne soignera pas de la même façon une personne de 80 ans et un jeune de 20 ans (sauf si son organisme le permet, ce qui arrive par exemple chez les cyclistes qui continuent leur sport malgré l'âge, et leur permettant de garder leur forme).

 

Les personnes atteintes d'arthrose, de rhumatismes, de troubles du sommeil, de troubles digestifs tels que la constipation (cf : mon mémoire de fin d'étude "Physiopathologie et traitement de la constipation chronique" où 2/3 des patients n'était plus du tout constipés après 1 soin en ostéopathie), les ballonnements, les brûlures gastriques ou quelque troubles pulmonaires (tendance aux infections, toux rebelle, asthme, douleur inter-costales) peuvent être soulagées de manière significative par l'ostéopathie. Les douleurs qu'occasionnent ces troubles conduisent à prendre de mauvaises postures et qui, à long terme, démultiplient les tensions dans différentes zones du corps.

 

L'ostéopathie et L'arthrose :

Sans prétendre les faire disparaître complètement, l'ostéopathe, après une évaluation du degré d'arthrose, va rechercher les contraintes qui s'appliquent sur et autour de la zone atteinte et va chercher à les soulager. L'arthrose se fixe de préférence sur un segment qui a été, soit trop sollicité alors que l'articulation présentait des tensions sur lesquelles l'ostéopathe aurait pu agir auparavant, soit sur des articulations qui n'ont pas été assez sollicitées. Le corps est cependant bien fait, c'est la plus incroyable des machines : l'arthrose n'apparaît pas juste pour vous embêter, elle permet plutôt de soulager des zones de contraintes, en les forçant à se mettre au repos, car ne fonctionnant pas dans le bon axe depuis trop longtemps, elles auraient, sinon, fini pas devenir très douloureuses. L'arthrose, une fois installée, ne fait plus mal. Il est sûr qu'un traitement préventif en ostéopathie aurait été plus bénéfique qu'une fois l'arthrose installée, car on peut difficilement redonner de la mobilité à une structure qui est complètement fixée. Mais si la zone est encore douloureuse cela signifie souvent que l'arthrose n'est pas complètement installée, et si tel est le cas, il suffit soit d'aller redonner de la mobilité au segments à proximité qui le permettent encore, soit d'articuler en douceur la zone, ou encore d'utiliser des techniques dites "de fascia" qui agissent sur la micromobilité de l'articulation, pour améliorer la souplesse et diminuer les douleurs. La technique dite "fasciale" est une approche que l'on utilise préférentiellement en ostéopathie gériatrique car elle est très douce et non traumatisante, et est utilisée en complément d'un TOG (traitement ostéopathique général).

 

Ostéopathie et Alzheimer

En s'appuyant sur le MMSE (mini mental test de Fostlein), une étude a été réalisée, portant sur des patients âgés souffrant de la maladie d'Alzheimer et sur lesquels on réalisait un traitement ostéopathique pendant 6 mois ("L'ostéopathie dans le monde de la maladie d'Alzheimer" par Valérie KOHL), 60% des patients atteint de la maladie d'Alzheimer ont eu un gain de point au test et les 40% restant sont restés stables. Alors que sur une population non prise en charge par l’ostéopathie, une perte de 5 points par an en moyenne est observable à ce test ! Donc il semblerait que l'ostéopathie soit efficace sur la maladie d'Alzheimer.

Les troubles du comportement les plus rencontrés au début de l’étude étaient : l’anxiété, la confusion mentale, l’agitation, la désorientation et la diminution du vocabulaire. Après l’étude, il a été constaté que l’ostéopathie avait surtout eu un bénéfice sur l’agitation, la désorientation dans l’espace, l’anxiété, irritabilité et enfin la désorientation dans le temps.

Les professionnels de santé ont constaté que les personnes se retrouvaient moins isolées, plus ouvertes aux autres, présentant moins de périodes d’absence, ayant un meilleur échange avec l’entourage que ce soit physique ou verbal et surtout une meilleure acceptation des soins physiques des différents professionnels les encadrant.

Les différentes techniques utilisées sont les techniques crâne-sacrum ainsi qu'un bon travail et drainage du foie qui serait, selon de récentes études, un des grands responsable de la maladie, à suivre...

 

Les autres indications qu'on ne soupçonne pas :

En fait, tout au long de ma carrière en cabinet, j'ai été amenée à être surprise moi-même par certains résultats que je ne soupçonnais pas. Je me souviens de de cette patiente de 80 ans qui souffrait d'hémochromatose (excès de fer dans le sang) et qui venait me voir pour des problèmes de dos. Après une consultation, elle m'a témoignée qu'elle n'avait plus de surcharge de fer, et qu' au contraire elle était même en légère carence et a du arrêter ses saignées ! Toutes 2 ainsi que la famille et le médecin de la patiente ont tous été très étonnées par ce résultat incroyable, et malgré les années la maladie n'est jamais revenue.

De plus, très régulièrement, mes patientes souffrant de bouffées de chaleur liées à la ménopause, me disent spontanément (sans que je les prévienne afin éviter l'effet placebo) que leur bouffées de chaleur nocturnes ont disparu ou se sont grandement atténuées depuis le soin.

Enfin, j'ai soigné quelques patients atteints de la maladie de Parkinson avec peu d'espoir au départ de les soulager. Ces patients ont continué à me solliciter régulièrement car ils se rendaient compte que l'ostéopathie leur apportait un bien-être incontestable.

 

Voilà, tout ceci pour dire que même si l'ostéopathie ne vient pas à bout de tout les problèmes, qu'elle ne ne substitue en aucun cas à un traitement médical surtout à un âge avancé, et qu'elle se limite à soigner les troubles fonctionnels, on a quelquefois aussi de bonnes surprises dans des troubles plus avancées. Il faut aussi ajouter que la présence, l'écoute et le toucher, sens particulierement en carence à un âge avancé où la personne se retrouve seule, font de ce moment partagé ensemble une relation privilégiée dans l'amour, la compréhension et le partage.

 

Isabelle Mainguet

Ostéopathe à Eze (06)

06 10 55 20 78

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Pascual (samedi, 10 mai 2014 22:46)

    Je crois fortement a l'ostéopathie pour soulager cette maladie car le corps a une mémoire propre émotionnelle ancre depuis le début de sa vie. Les premiers touches lie au contact de la mère sont grave dans l'inconscient et revenir a ces débuts par les manipulations d'un osteopathe permets l'activation de la mémoire.